Renault 5 E-Tech Electric (2024)

Renault 5 sera présentée à Genève

La nouvelle édition de la Renault 5 sera présentée le 26 février au Salon de l'automobile de Genève. Il y aura deux tailles de batteries avec une autonomie allant jusqu'à 400 kilomètres. Les prix seront inférieurs à ceux de la Zoe.

Publié le 01.12.2023

La Renault 5 E-Tech sera présentée le 26 février 2024 - et plus précisément au Salon de l'auto de Genève. C'est aussi une nouvelle importante pour les organisateurs, car de nombreux grands constructeurs n'exposeront pas du tout. Mais revenons à la Retro-Renault. Le début du marché est prévu pour l'automne 2024, les prix commencent à environ 25'000 euros. En Suisse, il devrait être légèrement inférieur à 30'000 francs. Avant même la première mondiale, les Français dévoilent déjà les premiers aperçus du design et de la technique.

Des solutions de design intelligentes

L'étude (voir photo à la fin de l'article) montre déjà que la Renault 5 s'inspire fortement du design de l'ancêtre, sans pour autant tomber dans le kitsch. Si la version de série est à peu près aussi belle que l'étude, alors Renault aura fait beaucoup de choses correctement. La R5 n'est surpassée que par sa version sport, l'Alpine A290_B. Les photos publiées montrent quelques détails intéressants. Ainsi, le capot avant comporte un indicateur de charge au lieu de l'ancienne prise d'air. Lorsque la batterie est pleine, un grand "5" apparaît. À l'avant, on peut voir des phares à LED et le nouveau logo Renault. Les feux arrière sont optimisés sur le plan aérodynamique et doivent réduire les turbulences du vent. En ce qui concerne les dimensions, Renault annonce déjà une longueur de 3,92 mètres.

Une production moins chère

Ce prix plus bas est rendu possible par des coûts de production plus faibles. La nouvelle plateforme AmpR-Small (anciennement CMF-B EV) coûte 30 % de moins que celle de la Zoe. Certes, la base est entièrement nouvelle et conçue pour les voitures électriques. Néanmoins, environ 70 pour cent des pièces existantes ont pu être reprises. Avec un autre avantage : la nouvelle plateforme est entièrement compatible avec les installations de production existantes - sauf avec celle de Paris, qui sera transformée en centre de recyclage. Pour tout savoir sur la nouvelle orientation du groupe Renault, cliquez ici.

Deux tailles de batteries disponibles

La plateforme est modulaire et permet différents empattements et tailles de voitures. L'essieu arrière est toujours un essieu multibras, ce qui est inhabituel pour une voiture du segment B comme la R5. L'entraînement est assuré par un moteur synchrone qui ne contient pas d'aimants et n'a pas besoin de terres rares. La batterie de la R5 se compose de quatre grands modules. L'ensemble pèse 15 kilos de moins que la Zoe.

Au début du marché, une batterie de 52 kWh sera proposée, offrant une autonomie d'environ 400 km. Une variante plus petite de 40 kWh suivra ultérieurement. Il n'y a pas encore d'informations sur les vitesses de chargement. En revanche, la R5 est la première Renault à être compatible V2G, c'est-à-dire qu'elle peut charger de manière bidirectionnelle et réinjecter de l'énergie dans le réseau électrique. Cette fonction sera d'abord disponible en France et en Allemagne, puis en Grande-Bretagne à partir de 2025.

La technique de la plateforme de la Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Platteforme Renault 5

Photos: Renault
Texte: Cédric Heer

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :